Qu’est-ce que le storyscaping et comment pouvons-nous l’appliquer dans le marketing ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
marketing-storyscaping

Avez-vous entendu parler de l’art de l’histoire ? Dans cet article, on vous expliquer en profondeur ce que signifie ce nouveau concept de marketing : l’aménagement d’une histoire. En outre, on vous présente quelques outils nécessaires à sa réalisation : des principaux piliers à l’idée organisée et à l’Espace d’Expérience. On commence ?

Qu’est-ce que le storyscaping ?

Lorsque vous cherchez le sens de l’histoire, vous trouverez probablement des expressions comme «arrêtez de créer des publicités et commencez à créer des mondes» ou «faites du client le héros de l’histoire». Mais… d’où vient ce concept ?

Le scénarimage est né en 2014 avec le livre Storyscaping : Stop Creating Ads, Start Creating Worlds de Darren McColl et Gaston Legorburu. Les auteurs y expliquent en détail le storyscaping, une technique de marketing innovante qui permet d’obtenir un plus grand engagement de la part des prospects et des clients en transmettant un message à travers une histoire qui transmet des émotions.

Ce nouveau concept stratégique combine le pouvoir des histoires avec l’expérience passionnante de la création d’univers où les clients sont en contact avec les marques.


Quelle est la différence entre le stroryscaping et le storytelling?

 

Dans sa définition, la narration et la mise en scène sont très similaires. Ils nous racontent tous deux des histoires, des engagements et des expériences, n’est-ce pas ? Dans les lignes qui suivent, je vais expliquer les différences :

Le conte, comme vous le savez sans doute, est une technique qui consiste à établir un lien avec le public par le biais du récit. Grâce aux histoires, les marques ont été capables de créer cette atmosphère magique qui entoure le public et l’influence qu’il a sur lui, de telle sorte qu’il peut s’en souvenir avant tous les autres apports publicitaires qu’il a reçus.

Maintenant, imaginez que cette atmosphère magique entoure le public à la première personne ; que c’est le public lui-même qui vit cette expérience : c’est cela l’art de la mise en scène. Le fait que le public vive l’expérience peut être très large, alors voyons ses piliers et ses applications pour mieux comprendre la technique de scénarisation. Prenez-en note !

Les 4 principaux piliers de la storyscaping

Le storyscaping repose sur quatre piliers qui, liés à des expériences et des valeurs communes, créent le «chemin des héros». Et quels sont ces piliers ?

Stratégie de marque : le héros trouve un mentor dans la marque parce qu’ils partagent les mêmes objectifs et valeurs. La découverte de l’objectif.
Consumer Insight : l’appel, la lutte et la recherche de ce mentor. La rencontre du désir.
Positionnement du produit : le mentor (la marque) offre le cadeau magique (produit/service) au héros pour satisfaire son désir et partager le voyage. Il définit le produit et crée l’expérience.
Consumer Journey : le héros rentre chez lui et termine son histoire. Les besoins.

Pour résumer, prenons cet exemple plus concret : supposons que le parcours du héros consiste à apprendre une nouvelle langue. Le mentor, la marque, lui donne donc un cours dans lequel il va souvent pratiquer la langue qui va magiquement améliorer sa fluidité et sa compréhension. Créer un parcours commun où le héros améliore son utilisation de la langue et peut interagir avec des locuteurs natifs en utilisant la langue qu’il a apprise.

De cette manière, la marque dispose d’une stratégie actionnable qui vous permet de montrer la valeur de votre produit ou service tout en créant un lien émotionnel avec le client.

Rédaction

Rédaction

Notre équipe de rédaction est composée d'experts professionnels dans le domaine.

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous ne vous contacterons que pour les questions liées à notre blog.